xxx

Fugato, sur les traces de Beethoven

Estelle Revaz, violoncelle et François Killian, piano
Dimanche 21 novembre 2021 à 17h

Tout comme J.S Bach, Ludwig van Beethoven a joué un rôle primordial dans le développement du violoncelle, en particulier en favorisant les possibilités expressives de l’instrument. De quelle manière sa dernière sonate, l’opus 102/2, à la fois concise et visionnaire a-t-elle pu influencer Johannes Brahms et Richard Strauss, deux compositeurs au style si différent et si affirmé ? Il aura fallu l’expérience des quatre sonates précédentes pour que la cinquième, d’une densité rare, atteigne un parfait équilibre entre les deux instruments, avec une fugue magistrale et visionnaire qui inspirera les générations futures.

Si Beethoven regarde vers l’avenir, Brahms aime se tourner vers les maîtres du passé. Il admire beaucoup Bach et Beethoven. Quant à Richard Strauss, il grandit dans l’adoration de Beethoven et Brahms. Lorsqu’il compose sa Sonate pour violoncelle et piano, l’influence de ces deux maîtres est bien présente. Outre son jeu exceptionnel, Estelle Revaz nous éclairera avec passion sur ces trois compositeurs.

Cet événement bénéficie du soutien de